Origine de l’association et de son blason

Origine de l’association (1998)

origine_association

Depuis plusieurs années, des descendants de Noël Legault dit Deslauriers et de Marie Besnard cherchaient leurs racines. Il y avait des échanges de renseignements dans les salles d’archives, les bibliothèques et les sociétés de généalogie. Puis, vint l’Internet, les Legault naviguèrent alors pour préciser des données. De nombreux descendants de Noël et de Marie visitèrent IRVILLAC, village du Finistère (fin des terres) situé en Bretagne au nord-ouest de la France d’où partit Noël pour la Nouvelle-France à la fin du XVIIe siècle. Le 13 février 1993 un article dans la Presse de Robert Prévost ayant pour titre:

« Les Legault et les Deslauriers, une souche commune »

soulignait la possibilité d’une rencontre à Pointe-Claire, Québec en 1998. Cet article est repris dans le livre « Portrait de familles pionnières », tome 2, du même auteur. Malheureusement, deux des Legault interviewés pour la rédaction de l’article, Maurice et Conrad, sont décédés sans avoir pu rendre à terme leur projet. Mais, grâce aux noms fournis par eux et par les soeurs Le Goff, d’Irvillac, des Legault qui ont visité l’endroit en France et qui ont signé le livre d’Or, il a été possible d’en retracer un bon nombre.

Une première invitation à ces personnes fut envoyée. En août 1998, les personnes intéressées et disponibles se sont rencontrées à Châteauguay. Sept d’entre elles acceptent de former un comité provisoire afin de préparer une rencontre pour célébrer le 300e anniversaire de mariage du couple souche (18 novembre 1698). Plusieurs scénarios ont été étudiés et celui du 15 novembre 1998 a été retenu. À cette rencontre de Pointe-Claire d’autres personnes se joignent au comité, des résolutions sont votées et, finalement, en avril 1999, nous recevions les lettres patentes de Québec pour la formation de l’Association des descendants de Noël Legault dit Deslauriers inc.

Par Monique Legault (m. 001)

Origine du blason

banniere

Signification :

 

À gauche – L’hermine est le sigle de la Bretagne, la terre natale de Noël.

À droite – La fleur de lys est l’emblème du Québec, sa terre d’adoption.

Conçu par Jean Deslauriers alors de Longueuil, il a été accepté par l’Association comme blason de référence; le blason original était surmonté d’un chapeau breton… égaré dans le cours des discussions.

DIWANIT BUGALE

terme breton signifiant approximativement
« que naissent les enfants! »

Chanson bretonne “Diwanit bugale”(son non disponible)

Extrait du site Internet: http://perso.wanadoo.fr/per.kentel/kentel_fest_ar_vugale3.htm

chanson_bretonne

En breton (texte original)

 

Didostait bugale
Ar serr-noz hag ar gouloù deiz
Roit kalon din-me
Aon ‘m eus rak hon dazont

 

Tomm eo d’ho kalonoù
Furnezioù ar re a-ziwar ar maez
Hag ar c’hleunioù o tihunin
War an douaroù ‘tro al lenn du

 

Diwanit bugale
Ar stourmoù kalet, an emglev
Ganeoc’h eo ‘teu komzoù didro
Ha brav e kavan ho toare
Da safar ‘r yezh
A ra diank din, siwazh

 

Diwanit bugale laouen
Ar menezioù melen
Gant hiraezh d’hor gouelioù kent
‘Tre ho tiweuzoù ar wirionez

 

Diwanit bugale
Gleb ho taoulagadoù dre forzh c’hoarzhin
Ha didrouz ho klac’harioù
Diwanit bugale

 

Diwanit bugale
Ar stourmoù kalet, an emglev
Ganeoc’h eo ‘teu komzoù didro
Ha brav e kavan ho toare

Da safar ‘r yezh
A ra diank din, siwazh

En français

 

Approchez les enfants
Du crépuscule et de l’aurore
Donnez du courage à mon coeur
J’ai peur devant notre avenir

 

Elle nous fait chaud au coeur
La sagesse de ceux des campagnes
Ainsi que les talus qui se réveillent
Sur les terres autour de l’étang noir

 

Que naissent les enfants
Des luttes et de l’entente
Avec vos paroles sans détour
Et si belle votre manière
De parler cette langue
Qui m’échappe encore, hélas!

 

Que naissent les enfants joyeux
Des montagnes jaunes
Avec la nostalgie des fêtes anciennes
Entre vos lèvres se trouve la vérité

 

Que naissent les enfants

Avec les yeux mouillés par le rire
Et les chagrins silencieux
Que naissent les enfants

Que naissent les enfants
Des luttes et de l’entente
Avec vos paroles sans détour
Et si belle votre manière
De parler cette langue
Qui m’échappe encore, hélas!

Représentation imaginative de Noël

noel_original

Croquis original

noel_retouchee

Croquis retouché

Cette représentation imaginative d’artiste de Noël Legault dit Deslauriers a été publiée pour la première fois par la brasserie Labatt Limitée (en noir et blanc). Au dessin, était associé un court résumé biographique. Il faisait partie d’un ensemble de plusieurs illustrations d’artistes et biographies de plusieurs ancêtres québécois.

 

Des retouches couleurs y ont été ajoutées par la suite (par Alain Perreault de Saint-Eustache).

« Legault dit Deslauriers, Un Breton en Nouvelle-France; Tome I », par Claude Legault de Saint-Eustache (Québec), couverture (ISBN 2-922415-21-X)